Le Monarque des Jonquilles

Agone

L'Harmonde, l'univers d'Agone, fut dans un premier temps le cadre des "Chroniques des crépusculaires", de Mathieu Gaborit, parus chez Mnémos.

L'ensemble dessine un univers médiéval fantastique sombre et empreint de merveilleux, dans lequel les joueurs incarnent les légataires des Muses face à la décadence et la corruption omniprésentes. Car, contrairement à la quasi-totalité de la population, les personnages possèdent en eux une étincelle du pouvoir de la Création, la Flamme, qui fait d'eux des Inspirés. Cet héritage leur confère la lourde tâche de s'opposer au Masque et à l'Ombre, ennemis immémoriaux des Muses, dont les manigances menacent l'équilibre du monde.

La Flamme de l'Inspiration est une lourde responsabilité, et ses recipiendaires ne sont pas choisis au hasard. En conséquence, les personnages des joueurs sont des héros, et commencent dès la création à un âge avancé de leur vie, titulaires d'une charge ou personnages respectés. Ils pourront être humains, ou saisonins, les races de créatures humanoïdes placées sous le patronage des Dames des Saisons. Neuf types (ou décans) de saisonins existent, trois par saison, puisque l'Automne est passée avec ses décans sous la coupe du Masque. 

Ensemble, les personnages forment une compagnie, un groupe d'Inspirés unis contre les ennemis des Muses, voyageant à travers les Royaumes Crépusculaires, ou basée dans un Domaine, dont ils sont souvent les notables. Ce clivage illustre les deux principales façons de jouer à Agone : en se concentrant sur un Domaine, dont les Inspirés seront responsables, ou de façon itinérante.

Elément indispensable d'Agone, la magie est omniprésente.
La première forme est celle de la magie de l'Emprise, qui utilise l'Eclat magique des Danseurs, dont les pratiquants sont organisés au sein d'une stricte organisation, le Cryptogramme-magicien, divisée en trois obédiences, que sont les Jornistes, les Eclipsistes, et les Obscurantistes, aux divergences éthiques et philosophiques nombreuses.
La magie des Arts, héritée des muses, ne peut être pratiquée que par des Inspirés, et permet à l'artiste de produire des effets magiques par l'intermédiaire de son art, musique, sculpture, ou peinture, par exemple.
La conjuration, troisième principal type de magie, est dangereux car lié à l'Ombre, la puissance des Abysses. Elle permet de conjurer des Démons et de les asservir, au moins pour un bref moment.
En dehors de ces formes principales, il existe de nombreuses autres manifestations magiques, comme l'Equerre, l'architecture ésotérique, ou les pouvoirs singuliers de certains saisonins.

Personnes intéressées

Guillaume Brisseau
Merry C.
Pierre Natoli